Aller au contenu

Arènes de Lutèce

Arènes De Lutèce

L’un des rares vestiges gallo-romains de la capitale.

Découvertes en 1869 à l’occasion de travaux de voirie, les arènes ont été en partie détruites par le percement de la rue Monge. Des fouilles ont permis de dégager les dernières ruines en 1883 (on doit leur préservation à Victor Hugo et Victor Duruy).

Elles ont été suivies, au début du XXe siècle, par d’importants travaux de restauration. Il en résulte l’actuel hémicycle de gradins qui entoure une arène circulaire, la plate-forme de la scène et les emplacements des loges.

Avec les Thermes de Cluny, les Arènes de Lutèce sont le seul vestige encore visible du passage des Romains à Lutèce (Paris). Cet édifice, qui a plutôt la forme d’un amphithéâtre dont la piste centrale mesure 42 x 46 mètres, doté d’une scène de 41 mètres.

Leur conception correspond à un type relativement rare d’amphithéâtre à scène, différent des amphithéâtres à arène ronde ou ovale classique (cavea). La présence de la scène dressée sur le podium, permettait d’alterner des représentations théâtrales et des combats. Elle comprenait neuf niches permettant d’améliorer l’acoustique.

Bordées par un square et quelques façades d’immeubles, les arènes offrent une enclave de paix étonnamment peu fréquentée. Un cadre idéal pour une digestion en plein air.

Un lieu prisé notamment par les pétanquistes.